Rechercher par
Égypte

Amr Imam

Avocat Égypte
Emprisonné

Soutenez Amr Imam

Causes défendues :

Egypte : Arrestation de l’avocat et défenseur des droits de l’Homme, Amr Imam.

Le 6 novembre 2019.

Le 16 octobre 2019, l’avocat Amr Imam a été arrêté par les forces de police chez lui. Cette arrestation intervient après que l’avocat ait annoncé son intention d’entamer une grève de la faim en signe de contestation des arrestations illégales des défenseurs des droits de l’Homme et des abus policiers.

Les forces de police lui ont alors interdit de téléphoner à son avocat ou aux membres de sa famille et son lieu de détention est ainsi resté secret durant 24 heures.

Le 17 octobre 2019, Amr Imam a comparu devant le parquet de la sûreté de l’Etat et a été assigné à l’affaire 488/2019 pour « collaboration avec une organisation terroriste », « diffusion de fausses informations » et « utilisation abusive de l’un des outils du réseau social ». Le Procureur a ordonné une détention provisoire de 15 jours mais il est toujours actuellement détenu à la prison Tora Al-Mazraa, où les visites familiales et l’accès à un avocat sont strictement limités.

[...]

Dans le cadre de la vaste répression visant des défenseurs des droits de l’Homme, les autorités égyptiennes ont arbitrairement détenu au moins 16 avocats dans l’exercice de leurs fonctions comme Haysam Mohamadann, Ziad el Alimy, Mohamed El Baker (directeur du Centre des droits et libertés d’Adalah). Les avocates Esraa Abdel Fattah et Mahinour el-Masry sont poursuivies dans le cadre de la même affaire n°488/2019.

 

L’OIAD exprime sa profonde préoccupation quant aux menaces graves qu’encourent les avocats en Egypte.

L’OIAD exhorte les autorités égyptiennes à libérer immédiatement l’avocat Amr Imam et a abandonné toutes les poursuites à son encontre, notamment au regard du Principe n°23 des Principes de base relatifs au rôle du barreau des Nations Unies (1990) :

« Les avocats, comme tous les autres citoyens, doivent jouir de la liberté d’expression, de croyance, d’association et de réunion. En particulier, ils ont le droit de prendre part à des discussions publiques portant sur le droit, l’administration de la justice et la promotion et la protection des droits de l’Homme (…) ».

L’OIAD rejoint l’appel des Rapporteurs spéciaux de l’ONU pour demander aux autorités égyptiennes de respecter le droit à la liberté d’expression, d’assemblée et d’association des citoyens égyptiens.

L’OIAD rejoint l’appel lancé par l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme (partenariat entre la Fédération internationale des droits de l’homme, FIDH, et l’Organisation mondiale contre la torture, l’OMCT) :

 

Actions requises 

Veuillez écrire aux autorités égyptiennes pour leur demander de le faire :

  1. Garantir en toutes circonstances l’intégrité physique et le bien-être psychologique de MM. Gamal Eid et Amr Imam ainsi que de tous les défenseurs des droits humains en Egypte ;
  2. Mener une enquête transparente, impartiale, immédiate et approfondie sur les événements susmentionnés afin d’identifier tous les responsables, de les traduire devant un tribunal indépendant et de les sanctionner comme le prévoit la loi ;
  3. Libérer immédiatement et sans condition M. Amr Imam, car sa détention est arbitraire, car elle semble ne viser qu’à le punir pour ses activités légitimes en faveur des droits humains ;
  4. Mettre fin à tous les actes de harcèlement, y compris au niveau judiciaire, à l’encontre de MM. Gamal Eid et Amr Imam et de tous les défenseurs des droits humains en Égypte et veiller à ce qu’ils puissent mener leurs activités sans entrave ;
  5. Se conformer en toutes circonstances aux dispositions de la Déclaration sur les défenseurs des droits de l’homme, adoptée le 9 décembre 1998 par l’Assemblée générale des Nations Unies, en particulier ses articles 1 et 12.2 ;
  6. Garantir en toutes circonstances le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales conformément aux instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme ratifiés par l’Égypte.

 

Adresses :

  • Président de la République arabe d’Egypte, S.E. Abdel Fattah el-Sisi, Fax : +202 2391 1441. Courriel : spokesman@op.gov.eg, Twitter : AlsisiOfficiel
  • Le Premier ministre, M. Mustafa Kemal Madbouly Mohamed. Courriel : pm@cabinet.gov.eg
  • Ministre de l’Intérieur, M. Mahmoud Tawfik, Email : center@iscmi.gov.eg
  • Ministre de la Justice, M. Mohamed Hossam Abdel-Rahim, Fax : +202 2795 8103
  • Procureur, Conseiller Nabeel Sadek, Fax : +202 2577 4716
  • Alaa Abed, Président du Comité des droits de l’homme du Parlement égyptien, Courriel : humanrightscomplaints@parliament.gov.eg
  • Mohamed Fayeq, Président du Conseil national des droits de l’homme, Fax : + 202 25747497 / 25747670. Courriel : nchr@nchr.org.eg
  • E. M. Alaa Youssef, Ambassadeur, Mission permanente de l’Egypte auprès de l’Organisation des Nations Unies à Genève, Suisse, Email : mission.egypt@bluewin.ch
  • Ambassade d’Egypte à Bruxelles, Belgique, Fax : +32 2 675.58.88 ; Email : embassy.egypt@skynet.be 

Veuillez également écrire aux missions diplomatiques ou aux ambassades de l’Égypte dans votre pays respectif.